Le pont de Sétoc

La première action de Mayacœur au Guatemala fut la construction d'un pont, dans le Péten, à Sétoc. Il fallu en tout dix années pour parvenir à ce résultat. Les 5 premières servirent au repérage, aux travaux préliminaires, à l'acheminement des matériaux, à la construction des piles, à la fabrication de l'échafaudage et ou coulage du tablier. 

Il fallu encore 5 autres années pour raccorder l'ouvrage au réseau routier, avec l'appui d'un partenaire basque. Cette réalisation dans une région complètement isolée, très difficile d'accès, avec l'aide bénévole d'un ingénieur guatémaltèque et des populations locales, fut récompensée par le prix du ministère des affaires étrangères.


Le pont de Sétoc permet de franchir le Santa Isabel, un fleuve qui empêchait la communauté de Sétoc d'avoir accès au département voisin.


L'équipe technique avec l'ingénieur au centre, lors de la phase de repérage afin de trouver la meilleure implantation du pont.